fbpx

Cet article sur la créativité au travail, fait suite à celui sur la créativité personnelle ; que je ne saurai que vous recommander de lire. En effet, en matière de coaching de créativité, créativité professionnelle et personnelle sont intimement liées. Non seulement en termes de méthode, mais aussi en ce qui concerne l’état d’esprit. Ensuite, impossible d’aborder la créativité au travail sans parler d’innovation. J’aborderai donc ces deux thèmes conjointement et vous invite également à laisser vos commentaires et à partager.

Créativité au travail et innovation

Définition de l’innovation

Dans l’article précédent donc, je définissais la créativité comme la capacité à créer du neuf, à amener de la nouveauté. La définition souvent admise de l’innovation est « créativité avec un usage ». C’est en tout cas ainsi que la définit Roberta Ness, professeur américain reconnue comme un des meilleurs spécialistes de la pensée innovante. Et tout le monde sait que les États-Unis sont un des pays le plus innovants au monde.
 
J’ai suivi le cours du Pr Roberta Ness par l’intermédiaire d’un MOOC (Massive Open Online Course – cours en ligne) de l’université du Texas. J’évoque cela car les cours en ligne sont un avantage certain, et gratuit, pour continuer à apprendre tout au long de sa vie. Maintenir ou développer sa capacité d’apprentissage est une condition nécessaire, mais non suffisante, pour innover. En effet, dans une société sans cesse en mouvement et en pleine accélération, faire preuve de curiosité et continuer à apprendre permet de rester en phase avec son monde.
Cependant, l’innovation comme la créativité, nécessite un progrès ou une avancée. Il s’agit donc de penser puis faire ce qui n’existe pas encore. L’innovation repose donc sur d’autres chemins que ceux de l’apprentissage, puisqu’elle en est à l’avant-garde.
Enfin, l’innovation recouvre de nombreux champs : innovation sociale, innovation technologique, innovations dans les services, innovation dans la santé et la médecine, innovation organisationnelle et conduite de changement…

Les enjeux de la créativité au travail et du processus d’innovation

La créativité est un enjeu des entreprises, qui cherchent bien entendu à développer voire booster la créativité au travail. En effet, la créativité en entreprises est le ferment de l’innovation. La créativité fait régulièrement la différence en termes de développement voire de survie d’une entreprise.
 
Certains innovations proviennent d’idées innovantes de rupture mais beaucoup plus souvent, l’innovation repose sur des améliorations successives (par couche) d’un produit ou d’un service.
 
Parmi les exemples d’innovation et les entreprises innovantes de ces dernières années, nous retiendrons les « start-up » et les géants de l’internet bien entendu ; comme par exemple Google et Facebook. Facebook repose sur une innovation des premiers réseaux sociaux de type MySpace. Google repose sur une innovation de la première génération des moteurs de recherche tel que Yahoo.
Tout le monde a entendu parler de la qualité de vie au travail (QVT) des employés de la société californienne. Il faut savoir également que Google met à disposition de ses employés une demi-journée par semaine pour réfléchir à leurs projets, à condition que « cela serve un jour » à la firme (source A. Collery – Mister Happiness, p78, Ed. Larousse).
 
En coaching professionnel, nous abordons cette question du coaching de l’innovation et de la créativité au travail avec un grand intérêt. D’autant plus que le travail créatif se manifeste dès le début de la stratégie d’innovation et de son processus. Même les chercheurs des laboratoires innovants doivent d’abord envisager de nouveaux chemins de créativité avant d’envisager la production d’un objet innovant.

Esprits novateurs et personnes créatives

L’Humain et sa parfaite imperfection

Comme toujours, que ce soit dans la vie, l’entreprise ou le coaching, l’Humain est au cœur de mes préoccupations. Les personnes créatrices et même celles moins créatives, dans un monde qui mute en permanence, sont une valeur inestimable. En effet, plus notre monde se transforme, plus nous avons besoin de tous et toutes pour avancer.
Je souhaite rappeler que nombre de découvertes sont le fruit d’erreurs ou du hasard. Ainsi, si Christophe Colomb ne s’était pas trompé dans ses calculs, il n’aurait pas redécouvert l’Amérique. Si Spencer Silver ne s’était pas trompé dans ses dosages de colle, nous n’aurions peut-être pas de post-its. Si Fleming n’avait pas été aussi désorganisé, il n’en serait pas venu à développer la culture de la pénicilline etc…
S’imaginer que l’on contrôle tout ce qui nous arrive dans la vie relève de la folie et limite la créativité personnelle. La créativité collective, parallèlement, ne s’arrête pas pour autant.
coach de creativite au travail coaching innovation profils creatifs outils bordeaux marseille paris moscou

Les penseurs originaux et génies créatifs

Dirigeants, chefs d’entreprises, cadres et managers… afin de vous aider à identifier certains collaborateurs ayant un profil de créatif, ou peut-être même de repérer certains traits présents et/ou manquants chez vous/eux, je vous résume ici un TedTalk d’Adam Grant concernant les habitudes surprenantes des penseurs originaux. Adam Grant est professeur en psychologie des organisations à l’université de Pennsylvanie.
 
Les penseurs originaux ont :
 
A – une tendance légère à la procrastination ; qui est en fait leur période d’incubation. Génie créatif par excellence, Léonard de Vinci mit 16 ans à peindre la Joconde.
 
B- des peurs et des doutes.
Ils empruntent le même processus créatif que la majorité d’entre nous ; à savoir lorsqu’on a une idée :
1- C’est génial  >> 2- C’est délicat >> 3- C’est nul >> 4- Je suis nul >> 5- Cela devrait aller >> 6- C’est génial
Cependant, ils évitent l’étape 4 qui fait passer par le doute de soi et peut nous empêcher d’aller plus loin en nous paralysant. En revanche ils doutent bien de leur idée. Ce doute de l’idée les stimule, les pousse à la tester, l’expérimenter, l’affiner. En fait, les premiers brouillons sont toujours nuls et il s’agit d’accepter de se remettre au travail. Les originaux ont peur de l’échec mais encore plus peur de ne pas essayer.
 
C- des tonnes de mauvaises idées. Il faut produire beaucoup, beaucoup de mauvaises idées pour sortir un chef-d’oeuvre.

Méthodes et outils de créativité au travail

Les méthodes et outils de créativité au travail vont bien au-delà du simple brainstorming. D’ailleurs s’il n’y avait qu’une chose à souligner concernant ce dernier, ce serait d’inviter autour de la table des gens avec des façons de penser bien différentes les unes des autres.

PIG In MuD

« La connaissance est d’avoir la bonne réponse, l’intelligence est d’avoir la bonne question »
« Si j’avais une heure pour résoudre un problème d’importance capitale je passerais 55 minutes à trouver la bonne question »
Albert Einstein

Mise au point par Roberta Ness que je citais plus, la méthode PIG In Mud (littéralement « le cochon dans la boue ») me semble très intéressante pour doper la créativité au travail car elle cherche à élargir le champ des possibles pour répondre à un challenge. A chaque lettre correspond une étape :
 
P – Problème. Savoir poser la bonne réponse est la condition nécessaire pour obtenir la bonne réponse.
I – Identifier le cadre et en sortir
G- Générer des idées
In – Incubation
M – Mélanger les meilleures idées ensemble
D – Disséminer
 
Comme dit le dicton, on ne résout pas un problème avec le même état d’esprit qui l’a créé. Cette méthode ouvre l’esprit.

Stratégie Disney et autres stratégies de génie

Une des techniques de créativité qui m’a le plus marqué lors d’une formation en développement personnel, m’a été apportée par le biais des stratégies de modélisation de la PNL. Parmi elles, ma préférée est indéniablement la stratégie de Walt Disney. Ce génie adulte avec une âme d’enfant, a ainsi essuyé plusieurs centaines d’échecs auprès de banques avant de pouvoir financer son rêve. Tout le monde connaît le résultat. Car après la créativité vient l’engagement et l’endurance.
 
Plusieurs ouvrages de modélisation de génies (Léonard de Vinci, Mozart, Einstein etc) ont été écrits par un de mes mentors, Robert Dilts, qui m’a formé au coaching génératif.

Design Thinking, Lean Management et méthodes Agiles

Design thinking, lean management et méthodes agiles se caractérisent par leur pragmatisme et une forme de co-créativité avec le client.
 
Synthèse de la pensée rationnelle et de la pensée intuitive appliquée au management et à l’innovation, le design thinking est un très bel outil. Sa qualité principale à mon sens est qu’il cherche à recueillir régulièrement des retours de l’utilisateur final afin de l’impliquer.
 
Dans le même état d’esprit ; le lean management, particulièrement bien adapté aux start-up qui ont peu de moyens, repose sur l’innovation continue. Les cycles de commercialisation sont raccourcis, les progrès mesurés à intervalles réguliers et on cherche à obtenir des retours des utilisateurs.
 
Enfin, il existe les méthodes agiles. Elles reposent sur quatre valeurs :
1- Les individus et leurs interactions , plus que les processus et outils.
2- Des logiciels opérationnels , plutôt qu’une documentation « exhaustive ».
3- La collaboration avec les clients, plus que la négociation contractuelle.
4- L’adaptation au changement, plus que le suivi d’un plan.
 
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018