fbpx
Je me risque rarement aux définitions, tant elles sont souvent personnelles. En particulier dans l’univers du développement personnel – justement. Pourtant avant d’aborder le coaching de créativité, je souhaite donner ma définition de la créativité. Le processus créatif consiste à créer du neuf ou de la nouveauté ;
  • Faire naître une pensée nouvelle,
  • Être la cause d’une situation nouvelle,
  • Concevoir ou inventer à un objet nouveau,
  • Trouver une résolution à un problème. Etc.

Dans cet article, nous parlerons de créativité personnelle, et des moyens du coaching et d’auto-coaching de créativité. Le coaching de créativité au travail sera présenté ici.

Le contexte de la créativité personnelle

Dans quelles situations puis-je avoir besoin de créativité personnelle ?

Les besoins et situations dans lesquelles vous devez redoubler de créativité personnelle sont légions. Parmi les principaux :

  • Changer de métier
  • « Digérer » une rupture amoureuse
  • En cas de décès ou deuil : mort, passage à la retraite, licenciement, chômage, réorientation scolaire
  • Pour changer de vie
  • Remettre de l’harmonie dans son couple ou au contraire se séparer
  • Intelligence émotionnelle : diminuer le stress, les peurs, les conflits et améliorer ses relations avec les autres
  • Mobiliser ses talents
  • Calmer ses pensées et abaisser sa charge mentale.
  • Écrire un livre – un poème – une chanson , peindre un tableau, créer une œuvre artistique. Etc.
Attention toutefois lorsque vous avez envie de tout changer (ou même une seule chose, autour de vous).
 
Par exemple, lorsque j’ai dernièrement choisi de changer de métier, j’avais avant cela émis des dizaines de propositions créatives pour rompre la routine et mon malaise. Mais voilà, à un moment, il a fallu dire « stop ».
Également, lorsque certaines de mes relations personnelles étaient au bas, j’ai à chaque fois envisagé qu’il y eut peut-être quelque chose qui n’allait pas chez moi (parfois à tort, parfois à raison). Cette démarche est parfois longue. Mais de la même manière que je pense qu’on peut trouver mille excuses pour ne pas faire quelque chose, il est également très facile de « voir la paille dans l’œil de son voisin, et ne pas voir la poutre dans son œil ».

Les temps de la créativité personnelle

Pour les fidèles lecteurs de mon blog, je voudrais m’appuyer sur des notions abordées dans mon article sur les états modifiés de conscience.

Créativité mentale et stress

La plupart d’entre vous, surtout pour leurs activités professionnelles, connaissent essentiellement la créativité liée au dynamisme mental. C’est le type de créativité qui s’empare du cerveau lorsque nous sommes pris sous la pression et le stress. Comme vous le savez, le stress est activé par le cerveau reptilien et permet en premier lieu d’activer son corps en cas de danger réel pour la survie (menace de l’intégrité physique).
 
Dans notre société moderne, le stress se vit malheureusement sans pouvoir être éliminé par une décharge physique de l’énergie accumulée. Contrairement aux idées reçues, je m’oppose à la notion de stress social positif. Le stress est productif. Mais il n’est pas positif pour l’Homme moderne.

Le flow de Csíkszentmihályi

Je tiens cependant à faire une distinction entre la créativité mentale due au stress, et la notion de « flow » (flux en français) introduite par le professeur Mihály Csíkszentmihályi.
 
Csíkszentmihályi est psychologue hongrois professeur aux Etats-Unis. Il décrit le flow comme un état intense d’absorption d’une personne dans son occupation, conjuguant un haut niveau de défi et de compétences. Le sujet est complètement centré sur sa motivation et écarte toute comparaison et peur de l’échec. J’ai personnellement connu cet état qui m’a motivé de longues années lorsque je me suis réorienté professionnellement après mes études. J’ai pris toutes mes décisions sans aucun doute et aucun regret. Le mot stress n’existait pas et seule vivait ma motivation.

Créativité intuitive

L’intuition est pour moi un champ situé dans le subconscient (cf. mon article sur la conscience). Lorsque je calme mon esprit, la fréquence de mon cerveau diminue et je permets à des ressources situées dans le subconscient (intuitives) et l’inconscient de parvenir à ma conscience.  On perçoit donc ici que la créativité calme et intuitive amène des solutions plus « profondes » que la créativité mentale.
 
Quoi qu’il en soit, certains diront qu’ils ont besoin de calme pour créer, quand d’autres fonctionnent mieux dans l’urgence et l’adrénaline. Il se peut aussi que vous ayez besoin de calme pour laisser arriver l’idée puis de dynamisme pour la développer. A vous d’observer comment vous fonctionnez le mieux et aussi dans quel cadre et environnement apparaissent vos meilleures idées.
coach de creativite personnelle artistique changement renouveau flow intuition bordeaux marseille paris moscou

Les étapes et méthodes de la créativité personnelle

Les étapes et méthodes de la créativité personnelle sont nombreuses. Voici quelques pistes de réflexion…

La feuille blanche

Certes la redoutent (les écrivains), d’autres l’adorent (les peintres). Loin du concept de brainstorming, se placer devant une feuille blanche devrait permettre à tous les possibles de se manifester sur le papier. Car au-delà de la créativité artistique, tout part toujours d’une feuille blanche. Il suffit même de penser au bébé qui vient de naître ou aux enfants qui sont complètement libres de poser toutes les questions, de découvrir, d’explorer et d’avoir tous les rêves possibles. Des qualités fortes – curiosité, créativité, inventivité et imagination – font rage chez les enfants.
 
 Au fur et à mesure que nous avançons dans la vie, nous dessinons notre chemin. Afin de vous questionner un peu (c’est bien mon rôle de coach ;-)), je vous demande : sommes-nous complètement maîtres de notre destin ? La réponse est très personnelle. Et en même temps, le mot « complètement » induit la réponse bien entendu. Parfois, nous pouvons aussi avoir l’impression que nous partons d’une disposition où tout est possible et que plus nous avançons en âge, plus la marge de manœuvre est restreinte. Ce qui est peut-être dirigé dans le cadre du destin ne l’est en aucun cas en termes de création.

Développer sa créativité personnelle par le modèle classique

Le modèle classique de créativité (et de création) se dessine en 4 étapes :

1- Préparation : focalisation intense et effort (conscient) vers l’objectif.
2- Incubation : période de repos sans réflexion mentale.
3- Illumination : l’ampoule s’allume (l’idée arrive).
4- Traduire en réalité : dur labeur pour rendre cela réel (création consciente).
 
J’imagine que nombre d’entre vous lisant ce texte a fait cette expérience de ne pouvoir résoudre un problème… Jusqu’au moment où vous l’avez résolu, sans chercher la solution, en vous reposant ou en vous adonnant à une autre activité. On touche ici à l’idée de sérendipité ou « heureux hasard ».

Le repos comme base de la créativité personnelle

Je ne saurai donc que vous recommander de vous laisser aller à votre activité préférée ou à l’oisiveté lorsque vous êtes bloqués quelque part.
 
Les Romains appelait employait le terme « otium » pour désigner un moment de calme, de liberté à savourer qui offrait la paix intérieure. Ces moments sont source de repos et de créativité personnelle. Les Grecs parlaient quant à eux de « scholè » pour évoquer ce temps libre, qui contient également une touche de philosophie et de méditation. Les polyglottes y auront également reconnu le mot d’école (school en anglais, школа – shkola en russe).
 
L’apprentissage et la créativité passeraient-il par le repos ? Les rêves nous répondent « oui » et visiblement, il y a lieu de se poser la question.
 
Enfin, pour citer un exemple dans notre société sous pression, je voudrais prendre en référence Thomas Edison. C’était un esprit très créatif et un inventeur de génie qui a déposé plusieurs centaines de brevets. Edison avait l’habitude de jouer avec une balle, allongé sur son divan. A méditer 😉

D’autres méthodes pour booster sa créativité personnelle

Parmi mes méthodes préférées d’auto-coaching ou de coaching de créativité, il y a l’auto-hypnose (ou auto-transe) si vous vous entraînez seul(e). Ou bien l’hypnose ericksonienne et la transe générative pour ceux qui se font accompagner par un coach de créativité, un coach de vie, ou un coach en développement personnel. Vous trouverez des informations à ce sujet sur ce site internet.
 
Sur ce site, j’aborde également l’art – thérapie. Outre ses vertus thérapeutiques, l’art-thérapie permet, dans notre société où le cerveau gauche (le rationnel) est hyper dominant, de remettre de l’équilibre entre cerveau gauche et cerveau droit ; siège de la créativité. Il en va de même pour ce qu’on appelle communément les loisirs créatifs.
 
Pour ceux ayant suivi une formation en PNL, la créativité pour améliorer les questions interpersonnelles (les relations entre plusieurs personnes) peut être abordée par un jeu de rôle créatif de type « positions perceptuelles ». Dans cet exercice, la personne en travail de créativité va explorer d’autres positions et d’autres points de vue que le sien. Il va sans dire que l’empathie est aussi décuplée.

En guise de conclusion, je souhaiterais insister sur un petit mot ; « ET ». Ce mot de seulement deux lettres est en réalité un mot surpuissant. En effet, il créé du lien, ajoute, élargit… Or il m’arrive trop fréquemment d’entendre « OUI… MAIS ! » dans les conversations. Normal me direz-vous, pour la France, le pays des grèves et de la révolution. Peut-être… Cependant, à chaque fois que vous dîtes « oui… mais » (au-delà du désaccord implicite avec votre interlocuteur) vous exposez votre incapacité à vous ouvrir à d’autres points de vue que le vôtre. Accueillir la créativité personnelle ou collaborative consiste à aller au-delà de ce que l’on pense à date, et élargir son POINT de vue pour l’aider à devenir un HORIZON de vue. Et si vous commenciez à dire « OUI… ET » ?

Julien PINOT | Mage Intérieur

Coach intuitif de créativité et art – thérapeute | Bordeaux, Marseille, Paris, Moscou

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018