Développement personnel, amélioration personnelle, épanouissement personnel… Avec autant de synonymes qui évoquent les courants de pensées et méthodes que l’on imagine proches, donner une définition du développement personnel n’est pas chose aisée. Pour vous aider à vous forger votre propre définition du développement personnel, ce thème sera développé le long de 3 articles. Dans ce premier article, je vous donne ma définition personnelle du développement personnel. Ma vision va au-delà de la simple performance professionnelle et personnelle, pour aller rejoindre la philosophie et la spiritualité. Ensuite dans le second article, j’exposerai quelques courants d’influence occidentale mais surtout les bienfaits et bénéfices du développement personnel. Les principaux avantages du développement personnel sont pour moi une plus grande paix de l’esprit et le calme intérieur. Dans le troisième article, je vous proposerai une méthode, ou plutôt une démarche de développement personnel et spirituel. Puis dans le quatrième article, je vous indiquerai comment choisir ses techniques de développement personnel, en lien avec la démarche proposée. Enfin dans le cinquième et dernier article, je vous suggèrerai quelques exercices de développement personnel «pour les nuls », en lien avec les techniques précitées. Ainsi vous pourrez commencer à pratiquer par vous-même.
 
Ce site internet et ce blog constituent également en l’état un réservoir propre de développement personnel. Le point de vue que j’engage ici n’est bien entendu que personnel, et je sais aussi qu’il évoluera. Vos commentaires et partages sont donc les bienvenus si le coeur vous en dit.

Le développement personnel, qu’est-ce que c’est, ou n’est pas?

Non au mensonge du développement personnel américain !

J’ai une grande considération pour l’optimisme et l’enthousiasme de nos frères et soeurs américains. Cependant, ma définition du développement personnel est assez éloignée de la vision « américaine » du sujet. Impossible de parler du développement personnel « à l’américaine » sans évoquer un des principaux auteurs, à savoir Anthony Robbins. Je me revois adolescent, découvrant dans la bibliothèque de mes parents son ouvrage intitulé «  Pouvoir Illimité ». Pour ceux qui connaissent, il s’agit bien de celui avec la couverture façon superman (!). A l’époque, j’ai du me dire quelque chose comme «  c’est quoi ce truc ?! » (désolé pour cette familiarité). Je suis d’accord avec son auteur pour savoir que bien souvent dans la vie nous nous limitons. Mais je trouve farfelu voire dangereux de se croire illimités. L’illimité est le privilège de notre Univers en expansion, de l’infiniment petit, ou éventuellement de Dieu. L’homme illimité donne l’homme totalitaire, et nous avons vu par le passé où aboutissent les régimes totalitaires.
 
Un peu d’humour… Nous voyons bien ce que donne le régime alimentaire illimité à l’américaine. Et surtout le crétinisme de leur président illimité ! Un indice sur son nom ? (L’année de cet article vous permet de retrouver le nom du président.)
 
Non, non et non ! Nous ne sommes pas illimités et nous ne pouvons pas tout faire. Cependant, en tant que coach de vie et coach professionnel, je constate souvent à quel point nous sommes pleins de croyances limitantes. Merci donc tout de même à Anthony Robbins et à la vulgarisation de la PNL qu’il a encouragée.

Le développement personnel a d’abord pris la forme de la philosophie

Alors que je travaillais à la rédaction de cet article visant à proposer une définition du développement personnel, je suis retombé sur les réseaux sociaux sur une histoire que vous connaissez sans aucun doute ; le mythe d’Icare.
 
Icare était le fils de Dédale, et les deux furent jetés dans le labyrinthe que ce dernier avait construit pour enfermer le Minotaure. Pour s’enfuir et fuir leur persécuteur, l’ingénieur Dédale eut l’idée de leur fabriquer des ailes à partir de plumes et de cire. Il prévint son fils de ne pas voler trop près du soleil afin que la cire ne fonde pas. Ni de la mer, pour que l’humidité n’alourdisse pas non plus les ailes.
Bien souvent, l’histoire n’a retenu que la partie où Icare brûle ses ailes en montant trop haut. Cette partie de la métaphore (tout mythe ou tout conte d’importance est une métaphore) nous met en garde de ne pas vouloir non prendre pour des dieux illimités (version américaine du développement perso). Mais il convient de retenir l’autre mise en garde. Nous ne devons pas voler trop bas, sinon nous risquons aussi d’être aspirés et de plonger.
 
Le développement personnel est donc né sous la forme de la philosophie. Les mythes empruntaient à la sagesse ancestrale. Ici encore, la vie nous engage à suivre le voie de l’équilibre – ou voie du milieu.
definition du developpement personnel coach coaching philosophie spiritualite formations conferences bordeaux paris france etranger

Ma définition du développement personnel

Le développement personnel demande une définition personnelle

Comme pour les notions de vérité et de bonheur, en tant que coach en développement personnel, je ne peux qu’accepter que le développement personnel s’appuie d’abord sur objectifs et des visions propres à chacun. Le développement personnel n’est donc par que personnel en cela qu’il est s’applique à la personne, mais aussi parce qu’il est ce qu’elle souhaite en faire.
 
Comme toujours dans mon approche, la connaissance de soi sera le point de départ.
 
De là seulement peuvent découler de possibles valorisations de talents et potentiels, une amélioration de la qualité de sa vie voire une mise en oeuvre de ses aspirations et ses rêves.

Nous sommes bien plus que ce que nous croyons être

Rappelez-vous, Icare a également été mis en garde de ne pas voler trop bas !
 
Chacun d’entre nous sera d’accord pour dire que nous avons tous un corps et un esprit. Nous réduisons malheureusement bien souvent notre esprit à sa dimension mentale voire à notre égo. Quand je parle de l’égo, j’évoque l’égo dans sa fonction spirituelle. L’égo est la part de nous en charge de notre survie (il est donc très lié à notre part animale voire reptilienne). Alors que socialement parlant, nous appelons égo la partie de nous qui peut chercher à se faire valoir ou mettre en avant. Le mental est la part de notre esprit qui nous aide à modéliser le monde. Il peut aussi se manifester comme le moulin à paroles dans la tête.
 
Ensuite, les personnes ayant foi en Dieu, seront généralement d’accord pour dire que nous avons une âme. J’irai plus avant, en évoquant le fait que nous n’avons pas qu’un seul corps (physique), mais au total 7 corps subtils. Ces corps subtils sont des corps énergétiques ; chacun d’eux vibrant à des niveaux différents de densité et de vibrations. Je ne tiens pas ici à argumenter sur l’existence des chakras comme des corps énergétiques car je peux les toucher. Pour ceux qui doutent, je leur offre de se reposer sur le récit et l’expérience de personnes de confiance. Enfin, comme nous sommes également des nains sur des épaules de géants, je vous citerai :

Tout dans la vie n’est qu’énergies et vibrations

Albert Einstein

Donc même le corps physique est un corps énergétique. Nous ne sommes donc pas que dans la spiritualité mais également dans la physique.

Mais alors, c’est quoi le développement personnel selon moi ?

Ma définition du développement personnel intègre autant certains paramètres de l’épanouissement personnel, de l’amélioration personnel que la découverte et l’accompagnement spirituels. Et ce n’est pas sans raison que je vous ai cité le mythe d’Icare. Car je m’intéresse à la philosophie et aux mythes bien entendu (cf. mon article sur « Le Voyage du Héros »).
Mais j’ai surtout une vision mystique de la vie et un véritable attrait pour l’ésotérisme. Le mysticisme ne recherche pas des pouvoirs comme peut le proposer la sorcellerie par exemple. Mais elle vise à lever le voile derrière le hasard apparent de la vie, pour aller y connecter sa magie. Ainsi, le fait que je sois allé connecter le mythe d’Icare sur Facebook lors de l’écriture de cet article s’appelle une synchronicité. Car elle est apparue pour illustrer ma définition du développement personnel. Pas de hasard donc.
 
Voici également une anecdote d’un des pères du développement personnel ; Carl Gustav Jung. Depuis plusieurs années, lorsqu’on me demande si je suis croyant, je réponds que je suis sachant. Ici chacun peut appeler Dieu comme il le souhaite ; grand architecte de l’univers, organisation derrière le hasard, magie de la vie, source, principe divin etc. Il y a peu, j’ai commencé à m’intéresser à Jung et suis tombé sur sa citation ;

Je ne crois pas en Dieu, je sais.

Carl Gustav Jung

 

Synchronicité quand tu nous tiens.
 
Bien entendu, souvent à l’origine d’une démarche spirituelle se trouve un évènement transformateur. Pour ceux qui ne souhaitent pas voir, je vous laisse vous souvenir de(s) évènement(s) qui aurai(en)t pu ouvrir une porte…
Et je renvois également la question aux athées qui souvent ont fait face à des troubles dans leur vie qui les ont incité à fermer la porte. Car la spiritualité que je côtoie est bien éloignée de la morale judéo-chrétienne…

 

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018