Cet article sur l’hypnose fait directement suite à celui sur « Les 3 niveaux de la Conscience« . Dans le précédent article, nous étions arrivés au niveau individuel (celui de l’égo). Nous avions vu qu’à un moment, des expériences non intégrées doivent atteindre la conscience ordinaire pour ensuite être réintégrées sous une forme nouvelle dans l’inconscient. L’hypnose ericksonienne et la transe générative sont un excellent moyen de parvenir à créer ce mouvement. Encore une fois, vos commentaires et partages sont les bienvenus.
Remarque d’introduction : dans cet article j’utilise les mots « hypnose » et « transe » de manière indifférenciée. J’explique les nuances ici.

L’hypnose : histoire et comparaison de ses différentes formes

L’hypnose directive

Le commencement de l’hypnose

Au commencement donc, la première forme de transe était une hypnose directive. Comme souvent en innovation, tout partit d’un « hasard ». Au 19ème siècle, un médecin consultait régulièrement son patient malade. Il observa que son état s’améliorait lorsque l’esprit de ce dernier divaguait en regardant une bougie. L’auto-hypnose ou l’auto-transe était née. Le médecin chercha donc à reproduire l’expérience. Pour cela, il répéta l’expérience de la bougie avec d’autres patients (modélisation).
Cela fonctionna… dans une certaine mesure. La méthode se développa. Mais dans toute la première génération de transe dirigée, l’inconscient du sujet est considéré comme stupide. Le médecin ordonne de manière directive à l’inconscient du patient ce qu’il cherche à obtenir de ce dernier.

Usages contemporains de l’hypnose directive et terminologie

La transe directive, malheureusement encore utilisée aujourd’hui sans que cela soit annoncé (hypnose de spectacle, hypnose de rue, speed hypnose) est donc bien de la manipulation. Je pense que le mot qui convient le mieux pour ceux qui la pratiquent est « hypnotiseur« . On retrouve parfois les vocables « hypnotiste » et « hypnologue« . Ces mots sont aussi désuets que la transe directive est dépassée comme hypnothérapie.

L’hypnose ericksonienne ; naissance d’une transe humaniste

De l’auto-hypnose naquît l’hypnose ericksonienne

Milton H. Erickson, thérapeute de génie, réinvente l’hypnothérapie sous la forme qui portera son nom, à savoir l’hypnose ericksonienne.
Le génie de Milton Erickson se manifeste d’abord lorsqu’il réussit à survivre à ses attaques de poliomyélite grâce à l’auto-hypnose (qu’il « invente »). Toute sa vie, il fit jusqu’à 5h d’auto-transe par jour comme sa propre thérapie contre la douleur.

Chaque personne est unique et son inconscient plein de ressources

Ensuite, son génie se manifesta à l’égard de ses patients. Contrairement à la transe directive, où l’on applique une même méthode pour chacun, Erickson considérait chaque personne de façon individuelle et chaque trouble de façon systémique. Pour lui, le trouble avait son intelligence. Et l’inconscient du patient avait toutes les ressources pour soigner le trouble et ses symptômes.
En transe ericksonienne, le conscient est en quelque sorte dissocié (ou « piégé »). Ainsi le génie de l’inconscient – ce puits de ressources sans fonds – peut lui apporter ses solutions alors que le conscient le « boycotte » en tant normal.
Grâce à cela, la transe fait partie de ces techniques thérapeutiques courtes « orientée solutions ».  Contrairement aux longues séances de psychothérapie où seul le patient parle, et qui peuvent durer longtemps, très longtemps…
Bien sûr, la transe et l’auto-transe ne sont pas utiles que pour la thérapie (soigner ce qui ne va pas), mais également pour le coaching (se développer).
hypnotherapeute hypnotiseur hypnose ericksonienne transe generative tabac arreter fumer maigrir dormir bordeaux arcachon paris

La transe générative, dernière génération de l’hypnose

« Un symptôme apparaît lorsque, sur l’autoroute de vie, l’inconscient appuie sur l’accélérateur alors que le conscient tire sur le frein ! »

Stephen Gilligan (un de mes mentors)

Sur Bordeaux, Arcachon, Paris ou ailleurs, je pratique l’hypnose ericksonienne bien entendu. Cela permet de mettre ponctuellement le conscient en veille active, surtout quand il est saturé de pensées confuses. L’inconscient enfermé peut alors s’exprimer.
Être en état d’hypnose donne donc la très agréable sensation d’avoir un mental apaisé et d’une certaine lucidité. Cela aide à intégrer les propositions-ressources de l’inconscient.
Mais j’ai cependant un préférence pour la transe générative, dont j’ai suivi une formation. Comme indiqué dans mon article sur « Les états modifiés de conscience« , la transe et l’hypnose ont une fréquence proche dans le fonctionnement cérébral. Mais la transe générative est plus « douce » que l’hypnose ericksonienne. Le coaché ou le patient intègre mieux ses prises de conscience dans sa réalité et sa vie. Tandis que dans la transe ericksonienne, le savoir-faire de l’hypnothérapeute est primordial au risque d’influencer l’hypnotisé ou le coaché.

Exemples d’applications possibles de l’hypnose ericksonienne :

Quelques approches psycho – thérapeutiques de la transe*

  • Arrêter de fumer (tabac, cigarettes,…)
  • Gestion de l’anxiété, de l’angoisse
  • Maigrir et perdre du poids, atteindre son poids idéal (boulimie, anorexie), compulsions alimentaires – sucre, gras/graisses, alcool
  • Traitement des peurs et phobies
  • Troubles addictifs ; drogues, réseaux sociaux (FB…), jeux vidéos, casino
  • Améliorer son sommeil, combattre les insomnies, gestion de la fatigue
  • Tics et TOC (troubles obsessionnels compulsifs)
  • Soulager la douleur aiguë ou chronique ; fibromyalgie, maux de tête, migraines, nausées, acouphènes, somatisations…
  • Faciliter la grossesse, préparation à l’accouchement
  • Travail de deuil (mort d’un proche, décès d’un animal, perte d’emploi, rupture amoureuse, déménagement, divorce …)
  • Régressions hypnotiques
  • Anesthésie

Quelques approches coaching** de la transe

On parle parfois d’hypnocoaching ou hypno-coaching.

  • Confiance et estime de soi
  • Développer son activité
  • Dépasser ses objectifs sportifs, atteindre ses objectifs commerciaux
  • Relever un défi
  • Prendre la parole en public
  • Gestion du stress
  • Gestion des émotions
  • Valorisation de l’image de soi
  • Réduire les dépendances affectives
  • Préparation à un casting, examen (universitaire, permis de conduire…), représentation publique (théâtre, concert, enregistrement studio)
  • Amélioration de la sexualité
  • Changement de comportement (mauvaises habitudes, réactions irrationnelles, répétition de schémas destructeurs, auto – sabotages…)
  • Accélération d’apprentissage d’une langue
  • Gestion de la procrastination, développement de la réactivité ou proactivité, de la maitrise de soi, de la concentration
  • Résolution d’un conflit intérieur (prise de décision, réduire le doute…)
Julien PINOT – Mage Intérieur
Transe générative et Hypnose ericksonienne. Formation. Coaching.
Bordeaux, Arcachon, Paris.
*En raison des caractéristiques inhérentes à l’état hypnotique, la transe est déconseillée aux gens souffrant de maladies psychiatriques, de psychose ou de problèmes antisociaux. En doute de doute sur l’état psychologique du sujet, une autorisation du médecin est demandée.
** Pour les mineurs, l’autorisation voire la présence des deux parents est nécessaire pour toute intervention d’un coach.
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018