Cet article est en lien direct avec celui sur les états modifiés de conscience. En ouvrant ce blog, j’ai émis un souhait important. Celui de donner et de transmettre. Je souhaite aussi apporter ma pierre à l’édifice de l’éveil de Conscience et au regain d’intérêt actuel pour la spiritualité. Maintenant ce blog n’a pas pour seul objectif la transmission et « l’ In- Formation ». Je tiens également à favoriser le partage et les échanges avec mes lecteurs. Je vous engage donc à apporter vos connaissances via les commentaires et à partager. Veuillez accepter à l’avance mes excuses si certains aspects abordés dans cet article sur la Conscience vous semblaient un peu abstraits. Je m’efforce au maximum de simplifier mon point de vue pour le mettre à portée du plus grand nombre.

Conscience, infinies possibilités quantiques et ego

J’ai vu ici et là des articles parlant de 3, 7 voire 10 niveaux de conscience. Je n’aime pas la surenchère. De plus multiplier les niveaux de conscience ne fait que donner l’impression à ceux qui sont perdus qu’ils n’y arriveront jamais. A quoi d’ailleurs? Personne ne le sait.
Personnellement je n’ai fait l’expérience que de 3 niveaux et c’est donc pour cela que j’ai choisi ce chiffre. Voici donc des éléments personnels.

Ma définition de la Conscience

Je définis la Conscience comme l’état originel.  De quoi me demanderez-vous ? Et bien, ici je préfère ne pas nommer
Lorsque j’écris Conscience avec une majuscule (par rapport au mot « conscient » ou  « conscience  »), je cherche à nommer ce qui a été décrit dans de nombreuses traditions spirituelles et mystiques comme le vide et surtout la lumière qui précède l’énergie et surtout le monde matériel. A ce stade, on associe « totalité » et « unité ». Comme il ne s’agit pas ici d’un article de philosophie, chacun pourra utiliser la terminologie de son choix : l’univers, le divin, la vie, Dieu, le hasard, l’amour
Je précise également que cela n’a rien à voir avec la médiation de pleine conscience, qui reste plus proche de la conscience ordinaire à cette nuance près qu’il s’agit de l’étendre au maximum des stimuli perceptibles.
J’ai fait l’expérience de l’unité véritablement une fois dans ma vie. Durant ces quelques instants, j’ai été traversé par l’amour divin et j’ai su que je n’ai jamais été et que je ne serai jamais seul. Ensuite, durant ma quête spirituelle qui ne cessera pas, j’ai eu à de nombreuses reprises le sentiment d’être relié à beaucoup plus grand que moi. Cependant, rien n’a autant contenté ma foi que l’expérience initiale.

Les infinies possibilités de la physique quantique

Puis ce vide, cette lumière, pour des raisons qu’on ignore, se mit en mouvement.
Les Chrétiens nomment cela les 7 jours de la création. En ésotérisme, on dit parfois qu’au commencement, Dieu ne pouvait qu’avoir conscience de lui-même. Il décida donc qu’il devait non seulement avoir conscience de lui-même, mais également faire l’expérience de lui-même*. Au passage, en tant que coach en développement personnel et accompagnant en éveil spirituel, j’en profite pour vous glisser que cette proposition est primordiale. Nous nous sommes incarnés pour faire l’expérience de qui nous sommes. Vive l’expérience de soi puis la connaissance de soi !
Pour faire cette expérience, le divin se serait donc scindé en de multiples particules de lumière, qui seraient autant d’âmes, reliées à chacun. En psychologie, on parle également de moi supérieur. Je vous invite également à explorer le concept de Soi selon Jung.

*Sur ce point vous pouvez lire « Conversations avec Dieu » de Neale Donald Walsch. Personnellement je n’ai jamais terminé ce livre puisqu’il me semble que l’auteur canalise son propre part divine (son âme) et qu’elle reste filtrée par son ego

Nous choisissons des expériences uniques grâce au filtre de l’ego

Nous sommes donc maintenant au niveau individuel ?. Avec les possibilités quantiques infinies, apparait la possibilité pour chaque être humain de mener une expérience singulière et unique, grâce au filtre de l’ego.
L’ego, en spiritualité et en psychologie, est très lié au corps car sa fonction principale est d’assurer notre intégrité physique, voire psychologique, et notre protection. Qui dit intégrité dit limite. L’ego assure donc la limite de l’expérience humaine dont le corps est la métaphore.
Nous ne pouvons donc avoir qu’une expérience limitée. Cela nous impose le choix de ce que nous devons et voulons vivre. En Occident, où notre capacité à comprendre, et notre conscience personnelle, est assez développée, nous avons du mal à choisir. Nous souffrons souvent d’un décalage entre ce que notre tête imagine et ce que nos bras (notre corps) peuvent et veulent faire. Il peut en résulter frustration, insatisfaction, découragement et mal-être.
eveil spirituel de conscience spiritualite conscient subconscient inconscient coach bordeaux paris france etranger

Il est primordial de faire le choix de sa vie

Pour donner l’exemple, en tant que coach, je vais vous parler un peu de moi.
J’ai mis beaucoup de temps à intégrer cette notion. Et ce d’autant plus que j’ai été un enfant précoce, un étudiant doué, un individu très emphatique avec un esprit « caméléon »  etc. J’ai donc beaucoup voyagé, appris des langues, fais des expériences personnelles et professionnelles variées.
Mais comme « tout est possible », il n’y a qu’assez récemment que j’ai compris l’importance du choix et de l’engagement, principale condition pour éviter ma dispersion, prendre plaisir dans l’instant et continuer à évoluer.

Il est important de choisir je le répète car au final, c’est la somme de chaque expérience humaine, singulière, qui finit par ramener à la totalité et à l’unité. Le divin assure la totalité de l’expérience que nous nous positionnions – ou pas.

Nous sommes tous des cellules issues d’un même corps. Inutile de vouloir occuper toutes les places, cela n’a pas de sens. Car alors nous ne vivons pas notre vie complètement, pas plus qu’aucune autre bien entendu.

Je comprends que nous dérivons vers la philosophie ici. Mais dès que l’on parle pour plus que soi, c’est de toute façon ce qui se passe. Il n’y a de vérité que de vérité personnelle. Et il en va de même pour le bonheur. Toute définition du bonheur est subjective.

Conscient – inconscient – subconscient

Conscient et inconscient

Revenons à notre réalité quotidienne. (Ouf, diront certains :-))
De manière simplifiée, la conscience ordinaire individuelle est ce sur quoi nous portons notre attention. Tout ce qui fonctionne sans cette attention est du domaine de l’inconscient. Il contient tous nos apprentissages mais aussi toutes les informations liées à notre famille (inconscient familial), notre culture (inconscient collectif)… Ainsi que tous les modes de fonctionnement corporel, auxquels nous n’avons pas besoin de penser heureusement (imaginez que nous devions penser à respirer…). L’inconscient est l’équivalent dans l’esprit de cette part énorme et immergée de l’iceberg.
La conscience ordinaire, ou le conscient, fonctionne essentiellement avec le mental dans nos sociétés rationnelles et cartésiennes. Le mental donne une forme aux choses et interprète les évènements de manière causale (cause – conséquence). Le mental fonctionne avec un passé, un présent et un futur.
D’ailleurs, un peu d’humour ; c’est pour satisfaire votre mental que j’ordonne ainsi articles et concepts.
C’est votre inconscient qui vous a amené ici, pour un motif plus global. Vous faire évoluer ?
Votre inconscient, quant à lui, fonctionne de manière holistique. C’est un formidable réservoir de ressources puisqu’il peut tout réorganiser dans de multiples directions. En ce sens, il est beaucoup plus proche de l’univers de la physique quantique des infinies possibilités.

Le subconscient, lieu de transit et d’intégration

Parfois, nous avons des intuitions ou des ressentis que nous ne pouvons nommer, ou à l’inverse nous avons des pensées qui se répètent de manière incessante. Ce sont souvent des « objets » placés dans la subconscient.
Si ce sont des ressentis ou de l’intuition alors ce sont souvent des objets placés dans le subconscient qui cherchent à atteindre la conscience ordinaire pour nous être utile.
Si ce sont des pensées qui tournent en rond, il s’agit en général d’expériences non « digérées » et le « bla-bla » mental fonctionne alors en boucle. L’expérience doit alors rejoindre l’inconscient pour atteindre un état de calme.

Et c’est lorsque nous sommes bloqués, que la transe générative et l’hypnose ericksonienne peuvent nous aider. Je vous en parle dans l’article ici.

Julien PINOT – Mage Intérieur
Coaching, éveil de Conscience et spiritualité.
Bordeaux – Paris – France – Étranger
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018