fbpx

Dans le premier article de ce double-article, je vous ai parlé de Stephen Covey, auteur américain de développement personnel. Ce deuxième article aborde son ouvrage majeur ; à savoir son livre de développement personnel  » les 7 habitudes des gens efficaces « . Dans l’article précédent, je m’arrêtais en particulier sur la philosophie de développement personnel qui a sous-tendu la rédaction du livre. Ici, j’en fais un résumé ou disons-même une synthèse. Pas besoin de chercher à télécharger de pdf gratuit ni un ebook ! Et comme lire n’est pas suffisant pour changer, je vous invite à échanger pour voir comment mettre en place les 7 habitudes des gens efficaces en application dans votre vie. Vos partages sur les réseaux sociaux et vos commentaires sur ce blog sont également les bienvenus.

Analyse et résumé de « Les 7 habitudes des gens efficaces » de Stephen Covey

Faire évoluer son paradigme pour changer en profondeur

Lorsqu’il écrit « Les 7 habitudes des gens très efficaces », Stephen Covey innove et va à contre-courant de nombreux auteurs de son époque. Ces derniers prônent que pour réussir, l’individu doit mettre en avant sa personnalité, développer des stratégies et se construire une identité, souvent fictive. Cela permettrait d’obtenir des autres et de la vie, ce que l’on veut.

Pour Stephen Covey, cela ne fonctionne que sur le court terme. Et je suis entièrement d’accord avec lui. D’ailleurs, je m’inspire souvent de la sagesse populaire. Ne dit-on pas « Chassez le naturel et il revient au galop » ? Notre perception des choses et du monde résulte de notre caractère (inné) et de notre vécu (acquis). Ce donne ce qu’on appelle un paradigme.

Stephen Covey insiste pour dire que nous souhaitons renouveler notre système de pensée, il convient de savoir faire un travail sur soi en profondeur. Pour Stephen Covey (et moi-même), cette méthode part l’intérieur vers l’extérieur. Plus spécifiquement, je vous propose un petit détour par la programmation neuro-linguistique (PNL), et en particulier par la pyramide des niveaux logiques de Dilts. La notion d’habitudes me renvoie à celle des comportements et ce que Covey appelle caractère me renvoie à l’identité. La pyramide des niveaux logiques de Dilts est là pour nous rappeler tous les niveaux à faire évoluer pour modifier identité et comportements (puisque tous les niveaux sont liés).

Adopter une nouvelle habitude est donc un long processus, qui part de l’intérieur vers l’extérieur.

De la dépendance à l’interdépendance pour changer de comportement

Pour changer une habitude, Stephen Covey recommande un chemin allant de la dépendance à l’indépendance, puis de l’indépendance à l’interdépendance.

La dépendance constitue la période où l’individu a besoin des autres pour s’en sortir, sur le plan physique, intellectuel et affectif (métaphore du nourrisson). Sortir de ce stade est essentiel. Les habitudes recherchées pour la réussite ne peuvent pas se mettre en place si nous ne nous prenons pas en main (principe de responsabilité). Lorsque nous devenons indépendants, nous devenons capables d’actions, et de ce fait aptes à changer. Il existe cependant une troisième phase, l’interdépendance, qui constitue le summum de la réussite.

L’interdépendance peut se définir comme l’union de plusieurs personnes indépendantes qui travaillent ensemble, de manière à amplifier leur succès.

Les 3 premières habitudes permettent d’aller de la dépendance à l’indépendance. Ces trois attitudes sont individuelles ; afin de travailler d’abord sur soi avant de s’ouvrir aux autres. Les 3 habitudes suivantes permettent d’accéder à l’interdépendance. Il s’agit d’une façon de penser et d’agir qui intègre notre entourage. A notre propre bien s’ajoute celui de notre entourage. La 7ème habitude nous permet d’équilibrer les résultats obtenus aux moyens déployés, le plus souvent par nous-même, afin de nous préserver.

les 7 habitudes des gens efficaces livre de developpement personnel coaching professionnel efficacite succes formation ebook pdf ppt mp3

Les 7 habitudes des gens efficaces en synthèse

#1 proactivité : prendre des initiatives pour faire des choix de vie

La 1ère parmi les 7 habitudes des gens efficaces consiste à délaisser une forme de déterminisme social pour choisir qui nous voulons être grâce à notre conscience. Nous ne sommes pas seulement le fruit de notre milieu social et notre éducation. La proactivité est le fruit d’un libre-arbitre associé à notre conscience.

Être proactif nous invite à prendre des initiatives par soi-même et pour soi-même.

A l’inverse des personnes réactives, les personnes proactives choississent de se concentrer sur les éléments qu’elles peuvent influencer, à savoir notre propre comportement. La proactivité permet en outre d’admettre ses erreurs et de corriger ses faiblesses, afin de se fixer des objectifs et de se surpasser.

#2 : définir le but précis à atteindre 

Comme je le soulignais par mes questions dans le premier article de ce dossier, définir sa réussite demande de préciser ses objectifs. Avoir une conclusion en tête va permettre d’agir différemment dans le moment présent, de manière proactive. Ce sera aussi une base pour nous donner confiance en nous.

Stephen Covey recommande également d’équilibrer les hémisphères gauche (celui de la rationalité, généralement le plus utilisé) et droit (celui de la créativité, de l’intuition) afin de trouver son axe de vie et d’équilibrer ses secteurs de vie (comme dans le coaching de vie).

#3 : priorité aux priorités 

Parmi les 7 habitudes des gens efficaces, voici une règle que j’applique depuis des années et à laquelle je ne suis pas prêt de déroger. Bien sûr, cela vaut car j’ai défini mon objectif de vie. Stephen Covey nous invite donc à privilégier l’important par rapport à l’urgent. Je vous inviterai même à organiser votre emploi du temps (et pas seulement l’emploi du temps professionnel) de la manière suivante :

  1. traiter d’abord les affaires importantes et urgentes
  2. ensuite s’occuper de l’important
  3. après seulement l’urgent (mon petit doigt me dit que certaines d’entre vous ne placent pas l’urgent en 3ème position 😉)
  4. Enfin tout le reste

J’ai remarqué qu’en m’organisant de la sorte, j’ai assez peu d’affaires urgentes à traiter. Stephen Covey recommande d’organiser son planning d’activités de manière hebdomadaire, en équilibrant les tâches. Il faut également apprendre à déléguer certaines tâches à d’autres personnes de façon responsable. Pour ce faire, indiquer à la personne qui accomplira la tâche quel est le résultat attendu. Il est nécessaire de montrer qu’elle en a la responsabilité, ce qui lui donnera confiance dans ce qu’elle entreprend. Bien entendu, ceci est également valable dans le cadre familial.

Une fois l’indépendance acquise, les habitudes d’interdépendance peuvent être développées. 

#4 Etablir des relatons d’entraide et de partage avec son entourage

1ère habitude d’interdépendance parmi les 7 habitudes des gens efficaces, cette habitude nécessite une confiance et une compréhension réciproque. Il faut pour cela communiquer, tenir ses promesses, donner des marques d’attention, se montrer honnête.

Ce type de relation nécessite l’acceptation totale de l’autre, tel qu’il est, sans conditions.

Cela va à l’encontre d’un fonctionnement général qui vise à établir des rapports de force et de compétition pour aller vers l’entraide. Stephen Covey défend un système de gagnant-gagnant (win win). La victoire commune prime sur la victoire personnelle, qui en fait engendre de moindre gain. L’intégrité nous permet d’agir suivant nos valeurs, et la maturité nous permet d’exposer nos intentions tout en acceptant celle des autres.

Chacun mérite en effet sa part de bonheur et de réussite, au même titre que soi-même.

#5 Apprendre à communiquer de façon constructive

La communication constructive, 5ème parmi les 7 habitudes des gens efficaces, nécessite de comprendre l’autre.

Selon Stephen Covey, nous avons tendance à comprendre l’autre au travers de notre filtre, en fonction de notre expérience, de notre vécu. Hors en faisant cela, il est facile de tomber dans le jugement. Nous devons en revanche écouter réellement et sincèrement l’autre. Seule la compréhension mutuelle permettra de mener avec autrui des actions de façon interdépendante.

#6 Faire de la synergie son alliée

La 6ème habitude parmi les 7 habitudes des gens efficaces est la résultante des 5 premières.

Le principe de synergie signifie que l’on développe des capacités de création toujours plus grandes, grâce à l’émulation que provoque l’échange entre plusieurs personnes qui ont choisi de travailler ensemble, de façon interdépendante.

Par exemple, lorsque deux personnes ont deux idées bien distinctes, elle parviennent à trouver une troisième solution bien meilleure. Profiter d’une synergies requiert d’apprécier la différence de l’autre. C’est quelque de réalisable lorsque l’on accepte que notre point de vue n’est pas unique et qu’il n’est pas forcément le bon. S’intéresser à la différence, c’est aussi apprendre grâce à l’autre qu’il existe une multitude de perceptions, de façons d’envisager les choses. Nous progressons ainsi au contact des autres, qui stimulent notre ouverture d’esprit.

Il n’y a pas de vérité unique, seulement des vérités personnelles.

#7 Développer ses facultés personnelles pour des principes de vie effectifs

La dernière habitude parmi les 7 habitudes des gens efficaces consiste à maintenir et renouveler ses facultés personnelles.

Comme je l’écrivais dans la première partie, parfois à force de se dépêcher on finit par perdre du temps. Voici une anecdote que cite Stephen Covey qui illustre ce propos et la 7ème habitude. Un promeneur dans une forêt croise un bucheron qui scie depuis plusieurs heures. Le promeneur lui conseille de faire une pause et d’en profiter pour aiguiser sa scie. Il travaillera plus rapidement ensuite. « Merci du conseil, mais je n’ai pas le temps de m’arrêter ! » répond le bucheron.

Prendre le temps d’affuter vos facultés vous permettra de gagner du temps. Ce temps n’est pas perdu.

Selon Covey, quatre aspects de nous sont à entretenir :

  • l’aspect physique par la pratique du sport. Je pense personnellement qu’il est intéressant de pratiquer des sports « actifs » (visant à développer la force dynamique) et des sports « passifs » (visant à développer la souplesse et l’équilibre intérieur – tel que le yoga par exemple).
  • l’aspect spirituel pour la paix intérieure ; par la prière, la méditation, le développement personnel et spirituel, etc.
  • l’aspect mental par la formation au long de la vie, la lecture, l’écriture…
  • l’aspect socio-émotionnel au contact de son entourage, en rendant service et en ayant des relations interdépendantes.

 

Julien Pinot | Mage Intérieur

Coach professionnel | Bordeaux, Marseille, Paris, Moscou

Formateur en efficacité professionnelle | Bordeaux, Marseille, Paris, Moscou

Formation sur les 7 habitudes des gens efficaces | Bordeaux, Marseille, Paris, Moscou

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2019