fbpx
En matière de développement personnel, peu d’approches ne m’ont marqué autant que « Le Voyage du Héros ». Il est vrai que lorsque j’avais suivi mes formations de maître praticien en hypnose ericksonienne et en PNL (programmation neuro-linguistique), j’avais été sensibilisé aux modèles de Robert Dilts et Stephen Gilligan. J’avais donc dévoré le livre « Le voyage du héros ». Puis j’ai décidé en suivant de me former à la transe générative (S. Gilligan) au coaching génératif (R. Dilts et S. Gilligan). En tant que coach en développement personnel et professionnel, suivre ces formations devint une belle opportunité pour voyager intérieurement. Mais aussi de continuer à voyager et à me former dans un contexte international.
Car finalement, tout changement ou expérience de vie vécue avec conscience voire envie, devient une belle opportunité pour grandir et évoluer.  Ou quand la vie devient votre coach particulier en développement personnel…

Le Voyage du Héros selon Joseph Campbell

Le voyage du héros comme mythe archétypal universel

Joseph Campbell est mythologue américain du XXème siècle qui étudia et compara de nombreuses mythologies de cultures et d’époques différentes. Il  finit par proposer un schéma narratif archétypique principal, ou monomythe, qui serait la base de tous mythes du monde. Chez Campbell, ce serait celui du Voyage du Héros, que l’on retrouve dans son ouvrage principal « Le Héros aux mille et un visages ». Ce dernier a inspiré de nombreux esprits créatifs et commerciaux ; publicitaires, scénaristes de films (dont le très connu George Lucas pour Star Wars) etc.

Les chemins de vie du voyage du héros

Selon Campbell, chaque individu a 3 chemins de vie possibles :

Le chemin de vie du village

Naître, aller à l’école, se marier, acheter une maison, avoir des enfants, travailler jusqu’à la retraite, recevoir une montrer en or et mourir. Ce chemin de vie, celui l’ego, est bien sûr rassurant pour nombre d’entre nous car nous respectons la norme sociale.
Pour ceux qui ne reconnaissent pas dans ce chemin, il reste les deux autres chemins

Le chemin de vie des terres arides

C’est le chemin « du rebelle ». A force de vivre « en réaction », le marginal finit malheureusement par ne pas agir POUR LUI, mais CONTRE LES AUTRES. Avec de possibles dérives hors-la-loi.

Le chemin de vie du voyage du héros

Ce chemin nous engage à suivre ce que nous dit notre cœur, notre vision et notre appel à trouver notre voie. Le voyage du héros n’est pas qu’extérieur. Car tout au long du voyage nous allons rencontrer des défis, devoir faire preuve de courage et de résilience, faire des découvertes sur nous-mêmes et le monde tout en développant notre conscience. Une fois ce voyage intérieur et extérieur effectué, nous pouvons rapporter au village notre expérience et la partager.

Les 8 étapes du voyage du héros

Le voyage du héros est une métaphore du chemin de vie de l’homme depuis l’aube de l’humanité et sous toutes les latitudes. Ce voyage comporte des étapes qui autant d’indicateurs ou de difficultés sur la route du changement. Ces étapes peuvent être des passages à aborder pour aller vers le changement au niveau individuel, et en particulier le changement de l’identité.
 
En occident où le mental – c’est-à-dire le cerveau cognitif – est roi, il est tentant de montrer que l’on a compris une notion parce qu’on l’a compris avec la tête. Que l’on soit coach en développement personnel, coach de vie, psy ou thérapeute, je pense qu’il est particulièrement important de montrer l’exemple, afin d’être congruent devant ses clients. Il s’agit donc de montrer que l’on a fait l’expérience de ce dont on parle. J’ai donc pris soin d’apporter des remarques personnelles à la suite de chaque étape théorique. Vous pouvez aussi vous référer à la partie de ce site où je me présente.

1- Entendre l’appel

La théorie de l’appel

L’appel du voyage du héros est une étape primordiale puisque sans appel, pas de voyage. Il demande du courage puisqu’il s’agit de s’élever au dessus de ce que l’on était. En général, son origine peut soit une grande souffrance soit une grande joie, parfois les deux à la fois. La souffrance peut être un défi, une crise, dans tous les cas une forte nécessité de changement. La joie est cette émotion qui peut être provoquée par quelque chose qui vous touche profondément (par sa beauté, sa musicalité, son humanité…).
Une part essentielle du voyage du héros consiste à accepter l’appel et à s’engager dans le voyage.

Ma pratique de l’appel

Malgré mon « relativement » jeune âge, j’ai déjà entendu un appel profond à 2 reprises.
Une première fois pendant mes études d’ingénieur. Tellement convaincu que je devais aller vivre une expérience professionnelle en Russie, je n’ai pas exercé comme ingénieur et j’ai tout « plaqué » pour foncer tête baissée dans le changement. J’avoue que j’ignore si c’était dû à mon jeune âge (à l’époque je ne notais pas « relativement » à côté de « jeune âge »). Mais à aucun moment je n’ai écouté les difficultés. Peut-être même était-ce une forme d’inconscience qui sait ? Tel un jeune chien fou, j’ai rongé jusqu’à la moelle cette expérience pour en finir épuisé.
Dès lors, lorsque mon 2ème appel s’est présenté, j’avais tellement donné d’énergie à mon précédent appel, que je n’ai pas reconnu le suivant pendant 2 longues années !! Le second appel dont je parle est le métier de coach en développement personnel que j’accomplis maintenant avec passion. Mais au départ, j’avais tellement besoin de travailler sur moi et de libérer de l’espace dans mon esprit et mon coeur que je ne voyais pas les signes. Pourtant, ils s’amoncelaient pour m’attirer vers ma nouvelle voie. Ce n’est qu’un beau jour, lors de ma formation de maître praticien en hypnose ericksonienne, que mon coeur se rouvrit… La suite vous la connaîtrez bientôt ? 

2- Le refus de l’appel

Lorsque l’appel est là, nous pouvons au choix soit l’accepter soit le refuser. Notre capacité à choisir et notre libre-arbitre sont des éléments fondamentaux de l’expérience humaine.
 
Vous l’avez compris, si j’ai complètement accepté le 1er appel, le 2nd fût beaucoup plus compliqué à ressentir. Il y avait en effet un décalage important entre ce que l’extérieur me renvoyait (j’ai rencontré beaucoup de personnes m’engageant dans cette voie) et ce que je ressentais à l’intérieur.
voyage du heros campbell developpement personnel coaching generatif changement identite bordeaux marseille paris moscou

3- Franchir le seuil

Cette étape nous invite à sortir de notre zone de confort pour nous engager au-delà des limites connues. Il s’agit d’un point de non-retour et un engagement vers l’inconnu.
 
Il est clair que la Russie est, dans l’imaginaire collectif, entourée de mystère. Cette image d’un pays énigmatique qui provient de l’époque où le pays était complètement fermé. Etudiant, lorsque je suis allé en stage en Sibérie, il n’y avait que 6 étrangers recensés au bureau des migrations pour une région d’un million d’habitants !!
Je vous passe mes impressions sur l’évolution interminable qui s’offre à celui qui s’engage dans un démarche de coaching en développement personnel. Comme a dit un auteur dont j’ai oublié le nom et ; il n’y a qu’une chose dont l’Homme ne peut pas se lasser, c’est de l’Humain.

4- Trouver des guides

« Quand le disciple est prêt, le maître apparaît ». Les mentors, sponsors, guides, apparaissent souvent sur notre chemin de façon « naturelle » quand l’engagement est pris. Le voyage est personnel, or la vie étant une aventure humaine, nous ne pouvons réaliser ce voyage seul, sans rencontres et sans aides.
 
Dans mon voyage vers la Russie, je vous citerai comme exemple et hommage mon ami Pavel, que j’appelais «  mon père russe ». Ironie de la vie, mon meilleur ami russe est décédé lorsque j’ai décidé de changer de cheminement. Il est possible que je vous invite à une revisite de mon voyage du héros sous l’oeil de la magie de la vie dans un prochain article.
Dans mon voyage vers le développement personnel, j’ai effectivement rencontré de nombreuses personnes m’engageant dans cette voie, comme si elles s’étaient « passé le mot »…

5- Affronter vos démons et vos ténèbres

Les démons sont en apparence ces présences maléfiques qui vous empêchent d’accomplir ce à quoi vous êtes appelés. Le voyage du héros est simplement là pour vous signifier que bien souvent le problème ne se situe pas à l’extérieur mais à l’intérieur de vous. Les ténèbres ne sont bien souvent que nos propres ombres. Je ne saurais que vous enjoindre à aller à leur rencontre.
 
Si je n’ai pas vu mes ombres lors de mon 1er appel, ils se sont en revanche bien manifestés lors du 2nd appel. Et particulièrement en la personne du visage de l’ego que l’on appelle le doute. J’ai douté et redouté de ne pas prendre la bonne voie. Comme s’il pouvait y avoir un autre chemin que celui que j’emprunte.
En revanche, les démons extérieurs les plus terribles qui se sont manifestés lors de ces périodes de changement de vie, étaient  « paradoxalement » les personnes les plus « proches » de moi ?

6- Développer un soi intérieur 

Le voyage du héros est un voyage de transformation intérieure. Bien souvent, nous sommes doués pour comprendre le monde extérieur mais peu familiarisés avec la connaissance de soi. Le voyage du héros exige de développer de nouvelles ressources dans le soi intérieur pour surmonter le stress, la peur de l’erreur et la peur de l’échec, les pressions et la critique, la crise, le doute et le manque de confiance en soi
 
Dans cette étape, nous touchons à un point crucial et à une étape extrêmement importante du voyage du héros. Personnellement, je vis l’accompagnement en coaching de vie et en développement personnel comme une opportunité unique de croître avec mes clients. Comme nous tous, je traverse tous les jours des période de difficulté et de doute. Mais avec vous, je continue à développer mon engagement, ma résilience et ma mon envie de grandir, d’évoluer et de jouir de la vie.

7- La transformation

A cette étape, vous avez fait évoluer le soi intérieur et vous avez créé quelque chose d’entièrement nouveau.
 
Dans mon voyage vers la Russie, je me montrais souvent impatient et insatisfait. C’étaient souvent les autres qui m’ont réconfortais en m’aidant à réaliser que je vivais un voyage extraordinaire. Je ne m’en rendais pas compte…
Dans l’univers du développement personnel, je me considère comme un éternel apprenti. Je serai heureux de partager cela avec vous.

8- Le retour chez soi avec le don

Le 1er objectif du retour chez soi avec le don est bien sûr le partage avec la communauté du village.
 
Retourner chez soi avec sa nouvelle identité représente aussi en quelque sorte un nouveau seuil. En effet les villageois auront gardé à l’esprit l’ancienne identité et la nouvelle devra être reconnue. Le retour peut donc être craint par le voyageur comme les villageois qui peuvent être restés les mêmes.
Le retour chez soi implique donc de rester connecté à ses guides du voyage ainsi qu’aux nouvelles ressources développées.
 
Concernant mon voyage en Russie, pour synthétiser je dirais que j’en ai conservé la croyance en ma formidable capacité d’adaptation. Je sais aussi que je peux partir voyager pratiquement partout dans le monde au pied levé. Egalement, je m’efforce de retransmettre plus juste de la Russie dont les médias occidentaux continuent de ternir l’image. Enfin, je continue à organiser des voyages mêlant culture et développement personnel. Mais aussi je garde un contact économique avec la Russie.
Concernant le coaching en développement personnel, notre évolution est un processus permanent. Cette activité me permet de partager en continu mes avancées avec mes clients, de manière consciente comme inconsciente. Et la raison principale pour laquelle j’ai créé ce blog est justement de partager mes avancées et connaissances issues de l’expérience.

Julien PINOT | Mage Intérieur

Coach en développement personnel | Bordeaux, Marseille, Paris, Moscou

Voyage du Héros | Bordeaux, Marseille, Paris, Moscou

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018